samedi 1 mars 2008

lendemain de "la marche contre la vie chere" du 28 février 2008

Je fais mes premiers pas dans le centre de Ouaga après cette journée morte. Lors du trajet jusqu'à la cathédrale c'était comme si c'était la première fois, j'observais tout comme au premier jour pour voir ce qui avait changé. Tous les feu rouge ont disparu, déja que la circulation en temps normal et dangereuse, là c'est le parcourt du combattant. les voitures, les mobylettes, les vélos, les charettes arrivent de partout. le goudron est noirci par les pneus brulés la veille.La ville a repris ses activités.
le calme étant revenu j'en profite pour me promener dans les villes et discuter avec les jeunes que je reconnais. je me rends compte que si tu es blanc tu es vite connu et reconnu. A la cathérale je retrouve le groupe de vendeur de bijoux, devant le marché un jeune avec qui j'avais discuté il y a une semaine. je me dirige enfin vers le ministère de la promotion de la femme où Lidie travaille.
je pars chez une de ses amies où on prépare le mariage du ledemain. je suis épuisée car j'ai pas bien dormi la nuit dernière (à cause de la chaleur). j'observe toutes ses femmes, amies, voisines, famille en train de préparer la viande, les sauces, le tô. C'est la fête avant le mariage.
il est 21h quand je rentre, l'air commence à se raffraichir ca fait du bien. Aline dit qu'il fait plus chaud que normalement à cette période.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

ouaou coline je ne te laisses pas bcp de commentaire mais je te suit depuis le debut et tout ce que tu racontes donne envie...bravo a toi d'avoir oser partir seul dans un pays si different...a tres vite
isabelle

Charlotte a dit…

Lire ton blog me met mal à l'aise, j'apprécie beaucoup tout ce que tu racontes, les photos que tu postes mais je suis choquée et écoeurée par tout ce qu'on ne sait pas ici, et tout ce qu'on ne fait pas..
J'espère que le retour ne sera pas trop dur pour toi et merci de nous avoir ouvert les yeux, même si c'est pas confortable!
Bisous!

vero a dit…

as tu appris quelques recettes? de vie, je n en doute pas , mais de cuisine burkinabe?tu pourras nous aider à préparer des repas hors pair!!!meilleurs voeux à tes amis qui se marient et bonne journée à toi

Anonyme a dit…

CoucouColine,

tes amis vont te regretter commencer par Hamidou et Yacouba, grâce à qui tout aura été possible.
Leurs dernniers messages parlent d'eux même

Bruno, bonjour

C'est bientôt le retour de coline. Je l'ai vue hier
dimanche et nous sommes allés dans mon village. Elle
rentre le 6 mars et je sais que vous devez être
impatients de la revoir. Elle se porte à merveille et
je crois savoir qu'un jour elle reviendra au Burkina.
Mon bonjour à ton épouse Véronique et portez-vous
bien. Pourquoi ne viendrais-tu pas un jour au Burkina?
Toutes mes amitiés.
yacoouba


bonjour mon ami Bruno
excuse moi pour tout ce temps que j'ai mis sans que tu ne reçoive un mot venant de moi dans ces deux derniers jours. encore une fois mon cher ami , je te presente mes excuses car cela est dû aux occupations.
je te remercie pour les compliments que je viens de recevoir auprès de toi cher ami.
j'aimerais que Coline sache qu'elle sera toujours la bienvenue chez nous ou du moins chez elle le Burkina Faso.
Ami Bruno, toi et toute ta famille serez en bon accueil à Tanlili , le jour que vous serez içi . Tanlili est le votre aussi.
Tu auras de temps à autres mes salutations respectueuses. je te le promets.
Dis à la maman et à la grand-mère de Coline qu'elles ont toutes mes salutations. je sais que vous etes dejà au courant de son retour mais je vais vous l'informer de plus . Coline rentrera le 06/03/2008 en France. et tout ce qui est de mon souhait, qu'elle rentre en bonne santé et retrouver la famille en bonne santé

mes remerciement à vous de m'avoir fait confiance en me confiant Coline ma fille.

Merci à toi mon ami Bruno


A demain,nous t'attendons
Nous t'embrassons

papa

Anonyme a dit…

nous sommes mercredi 5 mars et je reviens vers ton blog que, j'avoue, j'avais abandonné depuis qques temps pour des raisons qui n'existent pas ou peu en afrique : le temps... qui passe trop trop vite...et je constate que tu arrives demain. C'est à la fois formidable et peut etre un peu triste, triste de quitter ce monde extremement chaleureux et tellement attachant, personne ne t'oubliera jamais..
Nous avons vecu un tout petit peu de ton experience au travers de tes reflexions tjrs extraordinaires, pertinentes et tellement vraies dans les émotions..bref "chapeau" Coline et à bientot à Aix
Bizzzzzz Odile

milordloup358 a dit…

je prend connaissance de ce site et y trouve un grand interet; il represente une vision edulcorée de ce que beuacoup de bien pensant en Europe garde en mémoire des quelques lambeaux d'informations " réels que nous recevons sur ce pays. pour ma part, j'y ai sejourné 4 semaines sur decembre et janvier puis 2 semaines en octobre et je ne pourrais me permettre d'emettre le moindre jugement de valeur sur ce qui se passe : les valeurs et les priorités culturelles appartiennent à des planètes si différentes et je ne peux devenir cosmonaute en si peu de temps. Mais la premiere chose qui me frappe c'est que la richesse materialiste qui a remplacé le sens des valeurs sociales qu'il m'a encore été permis de connaître dans ma prime enfance est une perte énorme pour mon identité et que j'ai fais un voyage dans le passé de 50 ans et en ai été émerveillé. Bien sûr ce n'est pas ces bons sentiments qui vont nourrir la population du Burkina, mais j'epsere beaucoup pouvoir continuer à suivre sur votre blog l'evolution sociale de ce pays qui m'a conquis.

forban17 a dit…

Pas mal l'idée de demander à l'auteur si elle a pensé à ramener de labàs des recettes de cuisine , après qu'elle ait expliqué en long et en large qu'il était difficile de se procurer un simple kilo de riz ...
Tout cela va sûrement bien faire évoluer les choses labàs .zwhzha
Sans rancune...

 
A 20 ans j'ai décidé de partir voir ce qui se passe sur un autre continent. ce blog me permet d'exprimer mes impressions de voyage et d'essayer de faire découvrir une autre actualité