jeudi 17 janvier 2008

Après une première nuit au village je suis conviée à une réunion. je ne savais pas vraiment de quoi il s'agissait.
Pendant une demi heure des hommes arrivent de tout le village et se rassemblent autour de moi.

la réunion commence (en mooré) et le secrétaire général de l'union, Kalifa, me traduit des passages. je comprends qu'autour de moi se trouve le chef du village, le chef d'une petite partie du village, les vieux du village et enfin les membres de L'UNGVT. Hamidou le président de l'union explique pourquoi je suis venue à Tanlili, ils parlent beaucoup et je ne comprends rien. On m'explique qu'il me remercie de ma venue, qu'il me souhaitent la santé et que Dieu soit avec moi tout au long de ce voyage.
ils viennent à tour de rôle me serrer la main. je n'étais pas à l'aise. Tant de remerciements et de formalités alors que ça devrait être moi qui devrait les remercier de tout.
Ces deux premiers jour ont été très durs mentalement. tout mes repères avaient disparu et le fait de ne voir que des hommes ne m'arrangeait pas.
Après la réunion j'ai rencontré un groupe de femme et l'une m'a demandé naturellement si j'étais mariée. j'ai répondu "non" alors que je savais que je devais dire oui. Elle m'a répondu qu'il fallait alors que j'épouse l'un de ses fils. l'un de ses fils était l'un de mes guides pour l'aprem au marché. et j'ai senti ses yeux posaient sur moi pendant toute l'après midi.
A 6h il fait nuit et c'est l'heure ou je me retrouve en tête avec Hamidou.

5 commentaires:

ta mère a dit…

J'apprécie beaucoup la manière dont tu t'exprimes malgré qqs fautes d'orthographe, tu as du style, un talent caché à développer peut être

marie a dit…

Ca fait plaisir d'avoir de tes nouvelles. Nous les attendons tous impatiemment. La suite, la suite ...

martine a dit…

continue à raconter ta vie avec tes sensations ,tes doutes ,tes joies comme tu le fais.
le moore ne devrait plus être un problème pour toi avec toutes ces personnes bienveillantes.
As tu pu voir qques jeunes cette fin de semaine.

odile a dit…

ça faisait lgtemps que je ne m'étais pas "installée" pour prendre des nlles du Burkina et ne suis pas déçue du résultat tant sur la forme que sur le fond..bravo pour plein de choses (que je n'ai pas envie de développer ici c'est tellement intense, on aura tout le temps cet été ds le jardin!)je t'image tout à fait parmi cette population extraordinaire et je ne peux pas ne pas faire le rapprochement avec une certaine Valentine !!
continue à nous émerveiller ..

Véronique (sa mère) a dit…

A tous les lecteurs fidèles, j'ai des nouvelles de Coline qui va très bien mais n'a pas le temps d'alimenter son site .
Elle est actuellement dans un autre village, Boulma, avec 2 Français qui représentent une association de Lambesc (Bouches du Rhone) www.ltga.org, qui développe des projets dans cette région.
Nous attendons tous impatiemment d'en savoir plus mais il n'y a pas d'Internet dans les villages.

 
A 20 ans j'ai décidé de partir voir ce qui se passe sur un autre continent. ce blog me permet d'exprimer mes impressions de voyage et d'essayer de faire découvrir une autre actualité