dimanche 6 janvier 2008

petite explication sur l'UNGVT

Hamidou Ouédraogo est à l'origine de ce groupement de villageois. J'ai découvert son histoire à travers le magazine Géo. Après avoir travaillé en Cote d'Ivoire dans le bois où il a découvert l'esprit coopératif, la solidarité des villageois, l'organisation commune face à la pauvreté, il a décidé de revenir dans son village d'origine. Il réunit une dizaine de villageois pour leur proposer de s'unir afin de se nourrir et d'atteindre l'autosuffisance alimentaire. Dès 1978 ces hommes vont travailler collectivement dans les champs des autres en échange d'une part de sorgho pour chaque jour de travail. c'est comme cela que la production a augmenté et les terres inexploitées sont mises en valeur.
Le groupe est baptisé Songtaaba ("aidons nous les uns les autres" en mooré).
Par la suite une banque de céréales est créée et permet au plus démunis d'emprunter de quoi survivre en cas de pénurie et de rembourser avec interet après les récoltes.
Vingt-deux villages et plus de trois milles membres cotisent auourd'hui. l'union des villageois a engagé un programme de protection de l'environnement et de reforestation qui a obtenu un prix en 2003 ( le prix slow food pour la défence de la biodiversité, du patrimoine alimentaire et culturel).

Les villages sont donc en grande partie tournés vers leurs cultures où ils ont appliqué des techniques anciennes comme les diguettes et le zaï pour retenir l'eau dans les champs. Mais on retrouve aussi dans l'ungvt des cooperatives de femmes qui ont décidé de se réunir pour la couture, le teinturerie et surtout pour la fabrication de beurre de karité. Une fois par semaine elles vont vendre les excedents de la production familiale à Zitenga (un autre village). cela permet un début d'autonomie financière.
et enfin on trouve une école où je vais passer une bonne partie de mon temps.

Donc pour résumé, mon action là bas va se développer autour de l'école et de la coopérative de femmes. Mais rien n'est figé et cela risque de changer une fois sur place.
J'espère que cet article vous a permis de mieux comprendre le contexte dans lequel je serais.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

coucou coline je suis franchement "sur le cul" en regardant ton blog je savai pas du tout que tu ferai ca....bravo!!!
Juste pour savoir comment a tu pri contact avec la famille chez qui tu vi et tu y est allé seule???
isa la ventabrenaise

B&B a dit…

Coline
Quel joie de te lire et de ressentir avec toi la chaleur du climat et de l’accueil qui t’es fait.
Nous sommes impatients de découvrir avec toi le village, la famille qui t’héberge et ce que tu vas faire.
Bruno et moi t’embrassons très fort et attendons de te lire encore.

Brigitte et Bruno

 
A 20 ans j'ai décidé de partir voir ce qui se passe sur un autre continent. ce blog me permet d'exprimer mes impressions de voyage et d'essayer de faire découvrir une autre actualité