vendredi 11 janvier 2008

Premier jour à Ouagadougou


c'est le moment où je découvre tout.
tout est nouveau! et à partir de maintenant c'est ma vision personnelle du Burkina.je ne détiens aucune vérité.
j'ai donc passé ma première nuit à Ouaga. je me suis retrouvée toute seule dans mon lit après une journée pleine de rencontres. le nuit s'est très bien passée et je suis très bien installée chez Abdoulaye et sa femme Aline. Ils ont 2 enfant trezzy qui a 3 ans et papou qui a 7 ans.
le petit déjeuné m'a rappelé la France avec du café, de la baguette et de la pate à tartiner.
A 9h les deux petits frères d'aline, théo et dominique sont arrivés prêt à me faire découvrir Ouaga. je suis partie à dos de mobylette avec théo et là j'avais les yeux grands ouverts. lors de mon passage les enfants me faisaient des signes de la main et tout le monde se retournait. Ainsi donc j'ai parcouru la ville de long en large et respiré les paus d'échapements. Il y a un nombre impressionnant de mobylettes et aussi beaucoup de vélos. Au feu rouge on peut discuter (vu que personne n'a de casque sauf moi). dès que le feu passe au vert c'est la que le slalom entre tous les occupants de la route commence. Il faut passer entre un vélo, une moylette et un ane tirant une remorque pleine. je n'ai pas vu d'autre blanc en mobylette. on a fait une pause dans la famille de théo, ce qui m'a permis de découvrir la famille ou plutôt les famille et leur organisation avec les oncles, les différentes femmes et beaucoup d'enfants.
De retour à la maison je me suis un peu reposer parce que 2h de mobylette ca fait mal aux fesses. j'observais la vie. les enfants du quartier jouant avec les pigeons, un disque ou du sable.Passant de maison en maison. ils vont et viennent.
après une bonne pause, je suis partie faire un tour du quartier avec dominique et théo. il faut que je signale que je ne me trouve pas en pleine ville mais plutôt en banlieue. quand je passe tout le monde m'observe. je me sens si blanche. j'ai découvert les cabarets c'est l'endroit où les burkinabés favriquent le dolo, bière locale et où on peut s'asseoir pour en prendre. donc j'ai gouté assise aux milieux de burkinabés qui se retrouvent là. Les plus agés me parlent tout de suite, dominique est la pour me traduire. dès que je peux j'essaye de dire 1 mot en moré et ils apprécient beaucoup. j'essaye une petite blague que dominique traduit et là tout le monde rit. j'aime cette simplicité du contact et de l'accueil.
comme me l'ont expliqué aline et abdoulaye l'étranger est accueilli comme chez lui et tant qu'il n'est pas à l'aise ils ne se sentent eux aussi pas à l'aise.
le soir j'ai mangé avec les mains pour commencer le plus tot possible.
pendant cette journée j'ai découvert la différence de sensation de chaud. j'étais en tee-shirt toute la journée alors que tout le monde avait un pull. j'avais chaud alors que les autres avaient froid.

7 commentaires:

perrine a dit…

Ah enfin arrivée, tu peux donc nous transmettre (avec émotion..) tout ce que tu vis...
Je suis fière de voir comment tu arrives à t'acclimater et à t'adapter au Burkina-Faso...
continue à nous raconter et nous décrire cette culture avec tes yeux de "petite blanche"!! Personnellement j'adore ça.

Aujourd'hui à Montpellier, un client voulait acheter un telephone car il habite au Burkina et dans la capitale! alors je lui ai raconté ton histoire...quelle coïncidence!

Bon courage à toi
et à bientot!
perrine

marie a dit…

pour Noel, Lucas a eu une mapmonde. Nous venons de regarder dessus, où se trouve le Burkina Fasso. continue à nous raconter ce que tu y fais, on aime beaucoup le lire.

On pense beaucoup à toi, bisous

Mario

Anonyme a dit…

toutes tes impressions...nous avons le sensation de revivre le bénin...c'était exactement ce que tu decris...profite en bien ..et n'oublie pas le casque !!!!
les girard

Charlotte a dit…

Youhoo, c'est génial, je suis en extase devant ton blog! Mets le à jour le plus souvent possible, mais n'oublie pas pour autant de découvrir le Burkina!

bruno a dit…

Coucoucoline,

nous te suivons à la trace;

un petitmailde Yacouba:

Bonjour, bruno

Ma femme et moi avons amené coline samedi 12 janvier
2008 à tanlili où nous avons retrouvé hamidou et les
siens. elle a hâte de découvrir ce qu'elle peut bien
faire dans ce village avec les villageois. Nous sommes
restés ensemble jusqu'au moment du repas de midi et
c'est après avoir mangé ensemble à tanlili que nous
avons pris congé d'elle pour repartir à ouagadougou.
elle a mon numéro de contact et bien d'autres numéros,
elle peut appeler si besoin est.

Bonne journée bruno!


Puis de Hamidou:

Mes salutations à vous . avec une très grande joie que je viens aujourd'hui vous faire part . je vous informe la bonne nouvelle que Coline est bien arrivée à Tanlili. je crois bien qu'elle vous dira elle meme l'accueil qu'elle a reçu auprès de nous , Habitant de Tanlili.
Une fille très intelligente qu'on a reçu parmis nous.
Nous esperons vous accueillir dans un brèf delai une prochaine fois parmis nous .

Je vous prie de prendre Tanlili , votre village.

Mes salutations sincères à toi mon Ami Bruno

Amicalement Ouédraogo.S. Hamidou

ce que nous lisons,ne fait que confirmer ce que nous pensions.Tu fais preuve d'une grande capacité d'adaptation.Tu devais vraiment allerjusqu'au bout de ton projet.

Plusieurs semaines avant ton départ,je pensais que tu avais de la chance de pouvoir rejoindre Yacouba et Hamidou. Aujourd'hui,après avoir pris connaissance des impressions de chacun de vous 3,je pense qu'ils ont également de la chance d'être en contact avec toi. Tu arrives à Tanlili avec un regard dépourvu de tout préjugé. Tanlili va devenir un peu comme ton deuxième village. Tu en seras leur ambassadrice auprès de ceux qui le découvrent grâce toi. Tu vas nous en faire comprendre, les particularités,les difficultés, les énergies et les talents qui s'y cachent.
Tu vis ton premier grand choc culturel. Probablement le dernier que tuauras à connaître, tellement la vie que tu y découvres est à des années lumière de tout ce que tu as déjà vu.
J'imagine que tu vas puiser beaucoup de force dans la bonne humeur,la gentillesse et l'optimisme des personnes dont tu partages la vie.
J'imagine aussi qu'il te faudra prendre, souvent, sur toi pour réussir ton adaptation et te sentir en phase avec la vie du village.

Bon séjour dans ton village. Mes amitiés à Hamidou et Yacouba.
Nous pensons beaucoup à toi et à tes nouveaux amis que tu saluras de notre part

A très bientôt sur ton Blog
T'embrasse,Papa

sleimane.mbareck@yahoo.fr a dit…

Découvrir l'Afrique des africains est différent de l'image que donnent les médias de ce content complexe. Cett complexité est une richesse dont les contour sont indéfinis est aussi un atout pour la jeune et intelligente fille que tu es. Je vais peut être un peu vite mais j'ai le défaut ou la qualité de dire ce que je pense sans détour, je pense que tu accompliras de grandes oeuvres dans ta vie aussi bien pour toi, pour l'Afrique et pour l'humanité entière. Tes qualités sont indéniables mais aussi il faut saluer au passage celles de ton éducation.
Bravo Monsieur et Madame DeWelle votre fille est géniale.
Bon courage Coline
Mes amitiés
Sleimane

leblason a dit…

Bonjour Coline !
Bravo pour ta démarche et ton ouverture au monde: ça réchauffe le coeur de voir des jeunes actifs, ouverts et positifs !
Ce soir, Thelma(ma fille de 10 ans) avait un gros coup de blues avec de gros sanglots de désespoir: "A quoi ça sert de vivre, qu'est-ce qu'on fait sur cette terre ? Pourquoi beaucoup de gens sont méchants ? Il y a tellement de personnes pauvres, malheureuses. Je vais sûrement mourir sans avoir fait, ni eu ce que je voulais, etc..."Bref, LES questions existentielles quoi !
Ni une, ni deux, je lui montre ton blog et ...............
................................................................................
Un grand MERCI à toi Coline pour avoir participé si activement et simplement à répondre avec évidence à ceratines de ses questions.
Thelma a pu se coucher avec un poids en moins dans le coeur !
Gros bisous d'Aix .
Rita

 
A 20 ans j'ai décidé de partir voir ce qui se passe sur un autre continent. ce blog me permet d'exprimer mes impressions de voyage et d'essayer de faire découvrir une autre actualité