vendredi 22 février 2008



A partir du samedi je sens vraiment que la fin de mon séjour à tanlili arrive à sa fin. Tout le monde me parle de mon départ et après les deux coqs blancs qui m'ont été offerts par les deux chefs du villages ( et que j'ai appréciés dans mon assiette) une multitude de cadeaux ne tardent pas à arriver.
le dimanche soir après une très belle visite du site de laongo (sculpture sur granit), le chef de tanlili et le chef de bollé demandent à ce qu'on se réunissent pour la dernière fois. cela me rappelle le conseil des premiers jours avec eux où je en savais pas où me cacher où je ne comprenais pas grand chose à leur protocole. La j'étais décontractée et ça a été un vrai échange entre nous. Je leur ai expliqué comment je m'étais sentie pendant toutes ces semaines, je leur dis que j'étais admirative de leur courage et que ça restera une des plus belles expériences de ma vie. J 'étais très émue c'est vrai mais je pense que ce séjour m'a appris à contrôler un peu plus mes émotions ou plutôt mon émotivité excessive. Ici même si tu es très énervé il faut que tu gardes cela au fond de toi. Pour moi cela m'est très difficile, tu ne peux pas réellement connaitre leurs sentiments. Pour moi en Afrique c'était la joie de vivre et le naturel mais je m'étais trompée, il y a énormement de règles à respecter, il faut suivre le protocole et surtout toujours sourire.
Le lundi, veille du départ, les villageois sont venus me visiter un à un à partir de 7h du matin, pour me souhaiter un bon voyage et m'offrir des présents. le soir,on est venu me dire qu'ils avaient prié pour moi à la mosquée. Je commence à faire mes bagages,il y en avait de partout ( ca rappelera des souvenirs de l'état de ma chambre à perrine l'an dernier).
Le mardi,jour du départ, un car nous attend à Zitenga pour partir à la manifestation contre les OGM à ouaga. Il faut trouver un moyen pour amener mes bagages à zitenga. mais pour ca il n'y a jamais de tic tac (expression d'ici pour dire il n'y a pas de probleme). le gros sac sur un vélo, le petit sur un autre vélo et la nassara ( =la blanche) sur la moto.

1 commentaire:

marie a dit…

ca y est, ton retour s'annonce. quand tu seras en France, s'il te plait, prends un peu de temps pour écrire davantage sur ton séjour. Fais nous partager un peu plus en détail cette expérience originale qui semble t'avoir enrichie.
On attend avec impatience de te revoir.
Bisous

 
A 20 ans j'ai décidé de partir voir ce qui se passe sur un autre continent. ce blog me permet d'exprimer mes impressions de voyage et d'essayer de faire découvrir une autre actualité